déc 6, 2010

Posted by in Estime de soi | Commentaires fermés

L’estime de soi chez l’ado

"Estime de soi chez l'ado"Est-ce que la construction de l’estime de soi chez l’ado est différente de chez l’enfant? La réponse est oui, parce qu’à l’adolescence on est déjà grand et que l’on a maintenant la responsabilité de choisir entre ce qui est bien et ce qui est mal. On peut prendre des décisions sans consulter ses parents à chaque fois, et en autant que l’on ait une estime de soi positive, on pourra prendre les bonnes décisions.

Un des défis d’être un ado, c’est que nos amis vont nous mettre beaucoup de pression sur les épaules. Si on décide d’aller à l’encontre de leurs idées, cela pourrait nuire à notre relation avec eux, ce qui explique pourquoi on fait des chose qu’on n’a pas l’habitude de faire afin de continuer d’appartenir au groupe “in”.

Si l’on cède à la pression, on a une faible estime de soi. Le pire  là-dedans c’est qu’on pourrait se faire du mal et en faire aux autres, surtout si on se met à boire avant l’âge légal, à adopter des pratiques sexuelles alors qu’on ne se sent pas prêt, à prendre de la drogue, à se joindre aux gang criminels ou même à quitter l’école.

Lorqu’on demande à un adulte ou à un ado quelle est la définition de l’estime de soi, les deux vont nous donner des explications différentes. Pour des parents, il s’agit de la façon dont on se perçoit, mais pour les ados, il s’agit d’influencer la façon dont les autres vont les percevoir.

Comme vous le voyez, les deux réponses ne correspondent pas et il en est ainsi à cause de la différence d’âge. Les adultes ont déjà traversé beaucoup d’étapes dans leur vie et cette expérience leur a montré le chemin. De l’autre côté, les ados sont encore dans cette période des découvertes et ils sont enclins à commettre beaucoup d’erreurs avant d’atteindre plus de maturité.

Malgré le fait que la vision de chacun soit différente, cela n’excuse pas les parents qui tâchent de ramener leurs garçons ou leurs filles dans le droit chemin à tout prix. De fait, la meilleure façon d’y parvenir est de garder l’esprit ouvert face à ses ados et de demeurer disponible lorsque nécessaire, surtout lorsque la confusion règne.

Par exemple: si l’ado veut essayer un nouveau sport, les parents devraient l’appuyer dans ses démarches et souhaiter que tout aille pour le mieux. Si l’échec survient, ils devraient être prêts à réconforter le jeune et à le féliciter d’avoir au moins essayé.

Si l’ado se met dans de beaux draps, les parents auront à corriger le comportement fautif. Bien que la plupart des parents réprimandent leurs enfants dès que quelque chose survient , ils devraient se rappeler qu’il serait plus efficace de parler aux ados comme à des adultes puisqu’ils ne sont plus des bébés. En leur décrivant ce qu’ils ont fait et en leur expliquant les conséquences de leurs actes, ils ne répèteront plus les mêmes erreurs.

Mais est-ce seulement les parents qui construisent l’estime des ados? La réponse est non parce que les professeurs devraient aussi faire leur part lorsque ces individus vont à l’école. Bien sûr il y a des règles que les ados doivent respecter, mas en inspirant les jeunes et en les poussant à exceller dans leurs études, le professeur peut être assuré qu’ils réussiront aux collège, puis plus tard dans leur vie.

Après avoir reçu tous ces appui des parents, des professeurs et de ses amis, les ados vont bien vite réaliser qu’ils auront à développer leur propre estime d’eux-même. Les gens qui les entourent ne peuvent qu’aider l’individu à réaliser qui il est et comment il veut réussir. Ensuite, les ados doivent trouver ce qu’ils doivent faire par eux-même.

D’autres articles susceptibles de vous intéresser:
L’estime de soi et l’argent
L’estime de soi et le caractère
Symptômes d’une faible estime de soi
L’estime de soi

Crédits:
Image: Ian Kahn / FreeDigitalPhotos.net



Comments are closed.